Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Deux étudiantes à Kazan

Génération chicha, drogue et vodka

5 Novembre 2014, 18:27pm

Publié par Kazanova

Génération chicha, drogue et vodka

En Russie, c'est ce que j'ai pu remarquer en tout cas, on passe plutôt nos soirées dans des bars à chicha ou dans des boites de nuit. (Ou plutôt : est-ce la vie étudiante à l'étranger ? Je ne sais pas trop...) Le rapport à l'alcool, la drogue, les cigarettes est totalement paradoxal en Russie. D'un côté, il y a une prévention du tonnerre, et de l'autre une consommation battant tous les records.


Quelques exemples concrets :


Pour postuler dans une entreprise, nous devons remplir un questionnaire (анкета) sur nos expériences passées, nos qualités etc. mais aussi sur nos dépendances à une quelconque drogue, si nous buvons ou fumons. (et si nous avons fait de la prison. Charmant...)


Dans le bus, nous pouvons lire des affiches publicitaires pour des assurances, mais aussi sur les signes à reconnaître pour savoir s'il y a du trafic de drogue dans son immeuble. Ca n'empêche pas de voir des paires de chaussures accrochées à des câbles électriques...


Depuis juin 2013, il est interdit de fumer dans les lieux publics (dont la rue), à 15 mètres des métros et des gares, des universités ou encore de monuments. Le refuge de 44 millions de fumeurs se retrouve alors être la voiture (aquarium ma gueule sisi rpz) ou l'appartement. Personne ne le fait, heureusement pour eux.


Les cigarettes en magasins sont cachées dans des sortes de placards, ce qui peut en dissuader de commencer à fumer. Les prix sont aussi dissimulés, mais c'est totalement inutile puisque ce n'est un secret pour personne : un paquet ne vous reviendra pas à plus de 4€. Tout pousse au vice ici ! Dans pratiquement tous les bars en plus, nous pouvons fumer la chicha à un prix ridicule.


En ce qui concerne le foyer universitaire c'est assez embêtant puisqu'il est également interdit de fumer dans l'enceinte. Soit les étudiants sortent pour fumer dans la rue et le froid, soit les étudiants sont virés pour avoir déclenché l'alarme incendie en fumant sous le conduit d'aération de la salle de bain. Dans les deux cas, ils sont considérés comme des sales gosses. (bande d'hooligans !) Valérie a maintes fois reçu des remarques des vigiles, comme quoi c'est mal et bla-bla-bla. Oui, mais les vigiles fument aussi. Et les policiers aussi. Les chauffeurs de bus aussi. Avec le téléphone dans l'autre main évidemment.


Il est aussi interdit d'apporter de l'alcool dans l'universiade. Soit. Je peux comprendre, ce n'est pas sympa de nettoyer le vomi des autres. Les gardiennes regardent rapidement ce qui est apparent dans les sacs de courses et nous demandent ce que nous avons acheté d'un air suspicieux quand ça tinte dedans. Et là, nous autres jeunes demoiselles munies de sac à main, nous nous sentons comme des recéleurs faisant passer en « contrebande » de la marchandise. (oui, je l'avoue, moi aussi j'ai servi de baudet)


D'ailleurs l'autre jour, au moment de payer une bouteille de vin blanc, j'ai été recalée par la caissière. Je pensais qu'elle avait mal lu sur mon passeport ma date de naissance, mais non. La majorité pour boire de l'alcool est 18 ans en Russie, mais pour certaines bouteilles, c'est 21 ans. Dans cette catégorie rentre le vin blanc. Et devinez dans laquelle se trouve la vodka ? ;) Bref, c'était la grande désillusion pour nous, pauvres stéréotypes français buvant du vin à chaque repas... (Morale de l'histoire : avoir toujours quelqu'un de 21 ans dans sa poche)


En 2006, la publicité pour les boissons alcoolisées a été interdite et le prix de la vodka a été nettement augmenté. Je tiens d'ailleurs à réfuter un cliché : tous les Russes ne boivent pas de la vodka pure, la plupart d'entre eux trouve ça dégueulasse. Il n'y a rien à savourer là-dedans.


Ce qui est vrai cependant, c'est que l'alcoolisme atteint des taux incroyables : ¼ des hommes décède avant l'âge de 55 ans à cause de l'alcool. Il n'est pas rare de voir des gens bourrés dans la rue à 10h du matin au moment d'aller prendre son bus. La consommation d'alcool chaque année est de 15L par personne. (d'alcool, pas de boisson alcoolisée, ça serait trop peu sinon...) L'espérance de vie en Russie, de 63 ans pour les hommes et 75 ans pour les femmes est fortement compromise à cause de leur consommation puisque, quand il n'y a plus de vodka, les vrais alcooliques boivent des liquides quelconques de moteur où on peut y trouver des traces d'alcool... Pas très sain pour la santé, effectivement.


Je tiens à rassurer ma famille : ce n'est pas parce que je vis dans un tel environnement que je vais me soûler tous les week-ends hahahaha. Bon, ok, une semaine sur deux.


Sur ce, on vous embrasse très fort (hic) et à très vite !

Commenter cet article