Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Deux étudiantes à Kazan

Ekaterinbourg : Précision sur son Histoire

8 Novembre 2014, 15:53pm

Publié par Kazanova

(Oui bon ça va, j'avais envie d'un titre qui claquait un peu)

Vous avez tous entendu parler de Iekaterinbourg. Enfin vous avez déjà tous ne serait-ce qu'entendu le nom "Iekaterinbourg", au moins une fois. Non ? Bon, on va remédier à ça, tocards.

Iekaterinbourg a été construite en 1723 sous Pierre le Grand. Ce n'est donc pas une très vieille ville (enfin, comparée à Kazan par exemple, qui a fêté son millénaire en 2005). La ville est située dans l'Oural, à la frontière entre l'Europe et l'Asie. Il s'agit de la quatrième ville de Russie (après Moscou, St Pétersbourg et Novossibirsk) et du berceau de l'industrie russe, rien que ça !
En effet, la ville a été fondée à partir d'un ensemble industriel déjà présent. Ce sont deux hommes, Vassili Tachtchitchev et Guillaume de Gennin qui ont décidé de donner à cet ensemble le nom de la femme du Tsar (quels fayots), qui, logiquement, vous vous en doutez, s'appelait Catherine. Plus tard, d'autres usines ont été ouvertes petit-à-petit et depuis, la ville n'a cessé de prendre de l'importance en tant que centre industriel et administratif de l'Oural.

Il s'agit donc d'une ville très importante, mais on voit bien qu'il s'agit à la base d'un site industriel : ce n'est pas une très belle ville. Il y a quelques beaux bâtiments bien sûr, mais le côté industriel est très présent et personnellement je ne m'y suis pas sentie à l'aise. Le paysage a cependant été marqué par un sanglant épisode de l'histoire de la ville : le massacre des Romanov.

En avril 1918, les Romanov, prisonniers depuis un moment et trimbalés de ville en ville par les bolcheviques, atterrissent à Iekaterinbourg et sont installés dans une villa "empruntée" à un certain Monsieur Ipatiev (en gros, on lui a demandé de prendre ses cliques et ses claques et de partir sans poser de questions). Ils y restent jusqu'à ce que les bolcheviques, paniqués par l'arrivée de l'Armée blanche tchèque, décident de se débarrasser de la famille impériale. Les Romanov sont donc exécutés dans la cave de la villa Ipatiev dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918. Leurs corps seront emmenés dans la forêt autour de la ville, brûlés puis enterrés. Cependant, il manquait deux corps lorsque leur "tombe" a officiellement été ouverte : celui du tsarévitch et celui d'une des deux plus jeunes filles, soit Anastasia, soit Maria et c'est de ce fait que sont nées plusieurs légendes selon lesquelles ceux-ci auraient réussi à s'échapper. Mais malheureusement pour les plus rêveurs d'entre nous, les corps ont finalement été retrouvés quelques mètres plus loin et des tests ADN ont prouvé qu'il s'agissait bien d'eux...

La villa Ipatiev elle a été rasée en 1977 parce que de plus en plus en de gens se posaient des questions sur cette maison et la disparition des Romanov. Une église a été construite entre 2000 et 2003 à l'emplacement de la maison, l'Eglise-sur-le-sang-versé. D'ailleurs, nous l'avons vue ! Mais l'intérieur était en restauration donc nous n'avons pu visiter que la crypte (grosse, grosse déception pour ma part...).

En ville outre cette église, on trouve quelques monuments à la mémoire de la famille impériale. De plus, dans la forêt autour de la ville, un très beau monastère a été construit à l'endroit où les corps ont été retrouvés. La clairière où ils ont précisément été enterrés n'a pas été rebouchée et une passerelle a été construite autour pour que les gens puissent circuler. Il y a plusieurs églises et petites chapelles et encore une fois, l'église principale, la plus grande était en travaux donc nous n'avons pas pu la visiter (frustration inteeeeeeeense). Précisons également que les membres de la famille Romanov ont été canonisés par l'Eglise orthodoxe russe. Des icônes à leur effigie sont donc affichées dans le monastère et dans l'Eglise-sur-le-sang-versé (décidément, je n'ai jamais entendu un nom d'église aussi classe).

En 1924, la ville est renommée Sverdlovsk en l'honneur de Iakov Sverdlov, qui aurait donné l'ordre d'exécuter les Romanov. La ville continue à se développer pour devenir également un centre scientifique. En 1941, quand les Allemands approchent de Moscou, le gouvernement et les usines d'armement de la région moscovite sont déplacés à Iekaterinbourg/Sverdlovsk qui reste après la guerre un très important complexe militaro-industriel, et la ville est fermée aux étrangers entre 1960 et 1990.

Allez, une dernière petite anecdote pas drôle pour finir l'article : au printemps 1979, une épidémie d'anthrax a eu lieu dans la ville à cause d'une fuite dans une usine de fabrication d'armes biologiques...Le gouvernement n'a reconnu les faits qu'en 1992.

Sverdlovsk est redevenue Iekaterinbourg en 1991, à la chute du régime soviétique, et heureusement, parce que soyons honnêtes, c'est quand même plus joli.

Commenter cet article