Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Deux étudiantes à Kazan

Protestantisme en Russie

2 Avril 2015, 17:47pm

Publié par Kazanova

Je me suis dit qu'un petit point culture sur le protestantisme pourrait en intéresser quelques uns... Parce que, oui, la Russie n'est pas composée que d'orthodoxes !

Bon, évidemment, le protestantisme ne concerne qu'une infiiiiiiiime partie des Russes : 1,5% de la population. En 2014, la Russie recensait environ trois millions de protestants. La majorité appartient au mouvement pentecôtiste (пятидесятники) et charismatique (харизматическое движение), les autres sont de confessions luthériennes, baptistes, adventistes et évangéliques.

Qu'est ce qu'ils font là ? D'où ils sortent ? Les premiers protestants arrivés en Russie venaient d'Allemagne, aux alentours du XVI°. Ils étaient en majorité luthériens. Leur nombre a été augmenté au XVIII° lorsque Catherine II a invité des spécialistes venant de pays européens, dont des croyants de confession protestante. Ils se sont pour la plupart installés dans la région de la Volga, d'où leur nom "Les Allemands de la Volga" (Поволжские немцы). Après la première guerre mondiale, le nombre de protestants baptistes a aussi augmenté, ils étaient pour la plupart ukrainiens. Aujourd'hui, l'évangélisation en Russie se révèle être une des missions les plus importantes pour les chrétiens évangéliques d'Europe, c'est pourquoi on en retrouve énormément ici. C'est d'ailleurs grâce à des missionnaires que j'ai pu trouver mon église à Kazan (merci Seigneur !). Aujourd'hui les protestants en Russie sont pour 79% russes, sinon ukrainiens, allemands et (plus étonnant) coréens.

Quelle est la relation qu'entretiennent l'Etat et l'Eglise protestante ? Je vous le confie, ça n'a pas toujours été facile. Bien qu'ils aient été invités en Russie, il ne leur a pas toujours été permis de construire des églises. A partir de 1649, il leur était même interdit de donner des prédications. Jusqu'en 1905, le partage de l'Evangile était sanctionné de la peine de mort. Certains protestants refusaient de servir dans l'Armée (service militaire institué par Pierre le Grand). On les privait de leur droit parental. On les internait dans des hôpitaux psychiatriques. On les déportait en camps de travaux forcés, ce qui a permis de répandre l'Evangile en Sibérie et dans le Caucase. Vous vous doutez que leur origine allemande a posé problème pendant la deuxième guerre mondiale, ils ont été accusés de collaboration avec les nazis; environ 800 000 Allemands de la Volga ont donc été déportés en 1941. Seul le culte était autorisé sous l'URSS, l'école du dimanche pour les enfants était donc interdite. Heureusement, tout s'est arrangé grâce à la chute de l'Empire soviétique : la politique envers les religions a été assouplie, l'URSS s'est ouverte à l'Europe... Tout bonus pour les protestants. A Kazan, je compte aujourd'hui plus de trois églises protestantes : une église charismatique (Краеугольный камень, 15 ул. Карла Маркса), deux évangéliques baptistes (Вера и жизнь, 17 ул. Лаврентьева que je fréquence, et une autre dont j'ignore le nom). J'ai entendu dire qu'il y avait aussi une église luthérienne quelque part.

Et quelle est la relation entre l'orthodoxie et le protestantisme ? 72% des Russes sont orthodoxes, l'orthodoxie a donc une énorme influence sur la population. Les deux courants du christianisme s'opposent sur de nombreux points dogmatiques, ce qui crée des tensions. Les protestants sont considérés comme des pseudos-chrétiens car ils ne se baptisent pas à la naissance, car ils ne se réfèrent qu'à la Bible, car ils ne prient pas les Saints et les icônes. La Sainte cène (= l'eucharistie) a un caractère commémoratif du sacrifice de Jésus, ce qui retire son côté sacré. Les relations ne s'améliorent pas, même s'ils y mettent du cœur. En effet, chaque année depuis 1959, des représentants de chaque courant se réunissent pour avoir des débats théologiques sur des thèmes comme l'homosexualité, les droits de l'Homme, l'avortement... Mais bon. Ca ne colle pas trop trop.

mon église, au doux nom de "Foi et Vie".mon église, au doux nom de "Foi et Vie".

mon église, au doux nom de "Foi et Vie".

Ce qui est génial, c'est que la langue a beau parfois être une barrière, l'amour de Dieu est plus grand que tout : ma relation avec mes frères et soeurs en Christ ici est forte bien que nous ne nous connaissions pas en profondeur. Le lien du Seigneur nous unit. Tous les dimanches, je me rends à l'église pour le culte suivi d'un goûter, les mercredis nous nous rejoignons chez l'un des leaders des jeunes pour passer du temps ensemble et parler de notre semaine etcLes différents mouvements organisent même parfois ensemble des conférences, ce que je trouve assez remarquable. L'Eglise de Kazan est assez active et s'étend. Que de bénédictions ! Bref, c'est bon de ressentir la présence de Dieu dans un pays qui n'est pas le sien : on se sent finalement un peu plus chez soi.

Commenter cet article

nazaire raynol 23/08/2015 23:17

suis je nazaire raynol j'aimerais s'avoir le nom de cette eglise

Kazanova 28/08/2015 18:35

Le nom de cette église est Вера и жизнь (foi et vie), elle se situe улица Лаврентьева, дом 17.