Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Deux étudiantes à Kazan

Notre vol

27 Septembre 2014, 16:36pm

Publié par Kazanova

Une fois notre visa reçu, nous avons pu acheter en toute sécurité notre billet d'avion pour Kazan... Nooooon, je plaisante. Aller en Russie, ça se mérite !

L'achat des billets.

Nous avons acheté des billets d'avion aeroflot sur le site eDreams pour le vendredi 26 septembre. Arrivées au paiement, on s'est rendus compte de frais supplémentaires... Le prix restait quand même moins cher que celui proposé par les compagnies aériennes donc on s'est lancées.

Tout se passait pour le mieux, jusqu'à ce que Air France nous envoie un mail annonçant que notre vol était annulé à cause de la grève. Eh oui, parce que la compagnie était bien Aeroflot, mais le vol était opéré par Air France... Bref, à ce moment là, c'est devenu la pagaille. Nous avions prévenu la fac que nous arriverions le samedi matin à 8h50, il était hors de question de tout changer.

Alors nous avons essayé de contacter Air France - qui croulait sous les appels téléphoniques - en vain. Puis Aeroflot, qui nous a dit que ce n'était pas son problème. Puis nous avons appelé la compagnie eDreams. Numéro payant, 30minutes d'attente... et l'appel s'arrête automatiquement. Bref, nous avons décidé de nous rendre au siège de la société à Victor Hugo (m2) où on nous a dit qu'ils avaient migré depuis trois ans à Sentiers (m3). De là-bas nous avons appris que la compagnie avait vendu le local pour s'allier avec une autre agence de voyage se situant à Miromesnil (m13) : on nous y a annoncé que l'agence n'avait pas accès aux dossiers d'eDreams... Bref, je tiens à le dire : s'il n'y a pas de soucis, eDreams c'est bien mais si vous comptez vous faire rembourser, c'est mort.

Après, en plein désespoir, nous nous sommes dirigées à l'agence d'Air France au jardin du Luxembourg. Nous avons attendu plus d'une heure et demi avant que quelqu'un puisse nous recevoir. Et là, ô miracle, on nous a proposé un vol pour Moscou à 23h25, qui nous permettait de prendre notre correspondance pour Kazan comme si rien ne s'était passé... Bref, nous étions dans la joie.

Le check-in.

Nous sommes arrivées trois heures en avance pour le check-in, et quand notre tour fut enfin arrivé, l'agent nous a fait une de ces frayeurs. Il nous disait que notre billet retour était beaucoup plus tard que la fin de notre visa, et nous avions beau lui expliquer que nous le prolongerions une fois là-bas, rien à faire... Il ne voulait pas nous donner nos billets. "Pourquoi est-ce si compliqué d'aller en Russie ?!" Finalement, sa collègue nous a donné raison. Quand nous avons embarqué, les agents d'Air France n'ont pas fait attention à l'Opinel de Valérie dans son sac, et ont regardé d'ailleurs notre billet Moscou - Kazan... Efficaces jusqu'au bout !

Le vol.

L'avion décollait à 23h25. Gros coup de déprime juste avant, mais après la chanson Freestylo et une prière, ça allait tout de suite mieux. Nous n'avions pas mangé à cause de la fermeture des restaurants de l'aéroport, mais heureusement, la compagnie Aeroflot nous a offert le dîner. Quelques secousses, un logo marteau-faucille, un équipage parlant totalement en russe, bref, nous étions déjà plongées dans l'ambiance post soviétique. Nous avons beaucoup moins rigolé à l'aéroport Chemetetyevo à Moscou (2è plus grand de Russie) lorsque nous avons du passer la douane, récupérer nos valises, refaire un check-in, tout ça en russe en une heure et demi... Pékin Express quoi.

On nous a offert un drôle de petit déjeuner durant le vol Moscou-Kazan : un sandwich au fromage et au jambon. Dès 6h du matin, ça ne donnait pas trop envie... Mais pendant sa descente, nous avons pu apercevoir la taïga russe, et pour tout vous dire, ça m'a beaucoup émue. Ca y est, nous sommes en Russie !!!!

Laura le panda

Notre vol

Commenter cet article